top of page

Résumé des annonces faites lors de la présentation du budget 2023-2024

Dernière mise à jour : 31 août 2023

Bulletin d'information sur le budget national de l'île Maurice pour 2023-2024.

L'Economic Development Board (EDB) de Maurice a publié son bulletin d'information sur le budget national pour 2023-2024. Le budget a été présenté par le Dr Renganaden Padayachy, qui a mis l'accent sur les stratégies et les politiques du gouvernement pour maintenir la reprise économique et faire avancer la transformation de Maurice en un pays moderne, durable et résilient.


Malgré les défis mondiaux tels que la pandémie de COVID-19, les tensions géopolitiques, la crise de la chaîne d'approvisionnement mondiale et les pressions inflationnistes, l'économie mauricienne s'est redressée plus fortement que prévu en 2022. Les fondamentaux économiques ont été rétablis aux niveaux d'avant la pandémie, avec une croissance économique de 8,7 %, des entrées d'investissements directs étrangers (IDE) de 27 milliards MUR, des recettes touristiques de 64,8 milliards MUR et des exportations de biens et de services d'une valeur de plus de 320 milliards MUR.


Le budget pour 2023/2024 vise à s'appuyer sur ces fondations pour atteindre des objectifs économiques plus élevés et plus ambitieux, en particulier garantir une croissance du PIB de 8 % pour l'année fiscale à venir. Les recettes publiques pour l'exercice 2023-2024 devraient s'élever à 179 milliards MUR et les dépenses à 200 milliards MUR, soit un déficit de 2,9 % du PIB. La dette publique devrait être ramenée à 79 % du PIB en 2023 et à 71,5 % en juin 2024.


Le budget se concentre également sur l'aide aux familles, aux groupes à faibles revenus et aux entreprises, sans perdre de vue la résilience du pays et ses besoins à long terme dans un paysage économique et géopolitique en constante évolution. Les réformes fiscales sont la pièce maîtresse du budget de cette année, la restructuration du régime de l'impôt sur le revenu étant une réforme fiscale clé visant à restaurer la compétitivité de l'économie et à instaurer la justice et l'équité pour les personnes qui gagnent leur vie.


En ce qui concerne les investissements étrangers, le budget vise à améliorer l'environnement des entreprises, en transformant les réformes en cadres d'action et en recommandations stratégiques, afin de faciliter et d'attirer les investissements. La révision de l'autorisation d'occupation pour les professionnels comblera les lacunes en matière de talents, en répondant aux besoins des entreprises en termes d'emplois et de compétences. Le budget trace une nouvelle voie pour la qualification et la requalification des employés en améliorant l'écosystème de l'apprentissage et du développement. Le principe du "silence vaut consentement" est introduit pour garantir un traitement rapide des permis et des licences.


Le budget introduit également des mesures et des objectifs à long terme ainsi que des incitations pour que Maurice donne la priorité à la gouvernance environnementale, sociale et d'entreprise (ESG). Cela permettra de mettre la durabilité au premier plan de notre développement futur et de notre stratégie économique. Une importance considérable est également accordée aux politiques de lutte contre le changement climatique.


Immobilier à l'île Maurice


Si vous envisagez d'investir dans l'immobilier à l'île Maurice et que vous êtes à la recherche d'une maison, d'un appartement ou d'une villa à vendre, si vous souhaitez venir passer votre retraite au soleil ou venir travailler à l'île Maurice ces quelques annonces vous interesse.



  • Un non-ressortissant et sa famille obtiendront un permis de résidence pour l'acquisition d'une propriété résidentielle d'un prix minimum de 375 000 USD dans le cadre du nouveau programme "Sustainable City Scheme".


  • Le délai pour l'acquisition d'une parcelle de terrain viabilisé par des résidents non-citoyens dans une smart city ou un projet PDS est prolongé jusqu'au 30 juin 2026.


  • Des frais de dossier non remboursables lors de l'achat d'un bien à l'île Maurice dans un programme de type IRS, RES, PDS, IHS, Smart City et Ground +2 sera de MUR25 000 comme pour les permis de résidence.


  • Un permis de résidence sera accordé à un non-citoyen retraité et à sa famille pour l'acquisition d'un bien immobilier dans un projet PDS relatif à l'habitat des seniors, lorsque le prix d'acquisition est supérieur à 200 000 USD. Vous êtes classifié comme senior à partir de 50 ans.


  • Les retraités non-citoyens qui demandent un permis de résidence ne seront pas tenus d'ouvrir un compte bancaire local dans un premier temps.


  • Les retraités étrangers seront autorisés à travailler dans certains secteurs spécifiques.


  • Le salaire minimum pour un non-citoyen sous permis de travail pour les secteurs passe à 30 000 roupies, quel que soit le secteur d'activité.


  • L'investissement initial requis de 50 000 USD pour les investisseurs et de 35 000 USD pour les travailleurs indépendants sera exempté au moment de la délivrance des permis. Ils devront prouver le transfert de fonds dans les quatre semaines suivant la délivrance du permis et un contrôle a posteriori sera effectué.


Impôt sur les revenus


Le revenu annuel imposable d'une personne physique sera imposé selon le barême suivant :

- Zéro pour cent sur les premières Rs 390 000.

- 2 % sur les 40 000 roupies suivantes, c'est-à-dire sur l'excédent de revenu entre 390 001 roupies et 430 000 roupies.

- 4 % sur les 40 000 roupies suivantes, c'est-à-dire sur l'excédent entre 430 001 roupies et 470 000 roupies.

- 6 % pour les 60 000 roupies suivantes, c'est-à-dire pour l'excédent compris entre 470 001 roupies et 530 000 roupies.

- 8 % pour les 60 000 roupies suivantes, c'est-à-dire pour l'excédent compris entre 530 001 et 590 000 roupies.

- 10 % pour les 300 000 roupies suivantes, c'est-à-dire pour l'excédent compris entre 590 001 roupies et 890 000 roupies.

- 12 % pour les 300 000 roupies suivantes, c'est-à-dire pour l'excédent compris entre 890 001 roupies et 1 190 000 roupies.

- 14 % pour les 300 000 roupies suivantes, c'est-à-dire pour l'excédent compris entre 1 190 001 roupies et 1 490 000 roupies.

- 16 % pour les 400 000 roupies suivantes, c'est-à-dire pour l'excédent compris entre 1 490 001 roupies et 1 890 000 roupies.

- 18 % pour les 500 000 roupies suivantes, c'est-à-dire pour l'excédent entre 1 890 001 roupies et 2 390 000 roupies. et

- 20 pour cent sur l'excédent de revenu supérieur à Rs 2 390 000.


- A partir du 1er juillet 2023, un individu sans personne à charge avec un revenu imposable jusqu'à Rs 30.000 par mois, soit Rs 390.000 par an, ne paiera pas d'impôt sur le revenu.


Veuillez noter qu'à ce stade, il s'agit uniquement d'annonce. Chaque annonce devra être validée et votée avant d'être mise en place.



Pour lire la newsletter complète de EDB avec l'ensemble des annonces faites, je vous invite à cliquer sur le lien suivant: Newsletter de EDB

37 vues0 commentaire

Comments


bottom of page